Accueil


Bienvenue sur le site Internet d’Essonne Nature Environnement

Fondée en 1973 sous le nom de l’Union Départementale des Associations de Défense de la Nature en Essonne (UDADNE), la fédération Essonne Nature Environnement regroupe la quasi totalité des associations environnementales locales afin de mieux se faire entendre des différentes institutions départementales et régionales.
Vous trouverez dans les pages qui suivent une multitude d’articles sur des sujets aussi variés que les déchets, l’eau, l’environnement, la forêt, les installations classées, les nuisances sous toutes leurs formes, notamment aériennes, et l’urbanisme.
 

Bonne lecture

Dernière mise à jour le 8 mars 2021


L’actualité de la fédération

Le Magazine Liaison N°192 est en ligne

La ZAC à Saint-Pierre-du-Perray fortement contestée !

Dans le monde de l’absurde, nous ne pouvions faire mieux ! Située à une quarantaine de kilomètres de Paris, Sénart, ville qui se dit « nouvelle », poursuit son développement, indifférente aux évolutions et enjeux en termes d’aménagement de l’espace urbain.
Constituée de 10 communes d’origine rurale (dont 2 en Essonne), l’EPA propose de sacrifier 37 ha supplémentaires de riches terres céréalières de la Brie. Il souhaite édifier pour la commune de Saint-Pierre-du-Perray, dans le cadre d’une ZAC, un quartier de 1 270 logements, sans commerces, sans écoles ni services publics de proximité.
Ce projet permettra sans doute d’offrir un refuge aux yeux de ceux qui veulent s’éloigner de la capitale à moindre coût, contraints cependant par des transports en commun très déficients dans ce secteur pour rejoindre leurs lieux d’emplois…

Lire la suite de l’article.

Et le magazine Liaison n°192


Le verger de Lieusaint et de Saint-Pierre du Perray en péril !

Communiqué de presse du 18 février 2021, Collectif Grand Paris Sud Écocitoyen

Sénart, laisse béton, touche pas à nos pommes!

Mardi matin, les pelleteuses sont entrées en action et ont commencé à arracher des arbres fruitiers sur le verger de Saint Pierre du Perray. Les gendarmes ont contrôlé les manifestants présents. C’est un coup de force inacceptable !

Les vergers de Lieusaint et Saint Pierre existent depuis des dizaines d’années. L’exploitant historique a récemment cessé son activité,  mais l’association Les Vergers vivants de Lieusaint a préservé leur maintien, en convention avec l’Etablissement Public d’Aménagement de Sénart, responsable de l’essentiel des parcelles en cause.

L’EPA Sénart prétend agir pour un développement durable, Grand Paris Sud affiche sa volonté de créer une agglomération «  nourricière », l’Etat prône partout le principe du « Zéro artificialisation nette », mais en même temps, ils sont en train de  céder ces vergers productifs à des promoteurs privés, pour des projets de Zones d’activité ou de bureaux. Cherchez l’erreur !

Notre collectif [Grand Paris Sud Ecocitoyen] s’oppose à la destruction de ce patrimoine arboricole très utile pour les habitants de Sénart et au-delà. La protection de ces vergers doit être garantie et leur activité maintenue et soutenue au bénéfice des habitants.

Nous demandons aux communes concernées, à l’EPA Sénart et à l’agglomération Grand Paris Sud de revoir leur copie. Les projets de ZAC, bureaux, logements, si tant est qu’ils soient toujours pertinents,  doivent pouvoir être implantés sur d’autres réserves foncières ou friches industrielles.

Nous appelons les associations, les habitants de Sénart, de Grand Paris Sud à se mobiliser pour exprimer leur opposition au saccage des vergers et exiger des solutions alternatives.

contact presse : gpsecocitoyen@gmail.com

https://www.facebook.com/GPSE.idf/
http://gpse.e-monsite.com/


Essonne Nature Environnement sur tous les fronts…

– Lors de la Commission consultative de l’environnement d’Orly du 26 janvier dernier, nous noterons une belle victoire pour les associations environnementales qui se sont mobilisées avec les élus pour faire reculer le projet de plan de prévention du bruit dans l’environnement (PPBE) de l’aéroport d’Orly. Le Préfet du Val-de-Marne doit revoir sa copie.
Nous reviendrons sur ce sujet important lors de la présentation de la deuxième phase de l’étude sur l’emploi autour de la plate-forme d’Orly en cours d’élaboration. Les résultats de la première phase sont accessibles sur le site (lien). La baisse significative des emplois sur ce secteur de l’Essonne justifie le combat qu’ENE avait engagé contre l’extension des aérogares Sud et Ouest.
– A noter la préparation d’un l’ouvrage
L’Essonne et l’eau, qu’ENE devrait publier à l’occasion du colloque sur l’eau que FNE-IDF organise en fin d’année 2021.
– Un autre projet est en cours sur le thème de la transition agricole. Plusieurs associations se sont réunies afin de préparer une rencontre qui pourrait avoir lieu au domaine de Montauger à Lisses, le jour de notre AG 2021. La programmation de la date tiendra compte de la situation sanitaire.
– Le 1er février 2020 nous avions lancé une réflexion sur le « zéro artificialisation nette (ZAN) » au domaine de Montauger en présence du directeur de la DDT de l’Essonne. Dans ce cadre et suite à l’appel à projet lancé par FNE-IDF et accepté par la Région,notre candidature a été retenue pour établir, dès cette année, une carte de végétation à haute résolution à partir notamment des images de l’IGN en infra-rouge 2018. L’objectif est d’identifier les zones à enjeux pour la création d’espaces verts et de terrains à renaturer dans les zones urbaines denses et d’analyser, en zones rurales, l’occupation des espaces agricoles permettant d’apprécier la répartition des friches et des terres cultivées.
Ce travail devrait permettre d’apprécier à une échelle très fine la réalité bâtie, les friches ainsi que les espaces naturels, forestiers et agricoles à protéger. Un beau défi pour notre fédération.
Pendant cette période de crise sanitaire, restons mobilisés. Essonne Nature Environnement demeure à vos cotés.

Jean-Pierre Moulin


A lire, à consulter….

Environnement :

Territoires / Urbanisme :

Transports :