Accueil


Bienvenue sur le site Internet d’Essonne Nature Environnement

Fondée en 1973 sous le nom de l’Union Départementale des Associations de Défense de la Nature en Essonne (UDADNE), la fédération Essonne Nature Environnement regroupe la quasi totalité des associations environnementales locales afin de mieux se faire entendre des différentes institutions départementales et régionales.
Vous trouverez dans les pages qui suivent une multitude d’articles sur des sujets aussi variés que les déchets, l’eau, l’environnement, la forêt, les installations classées, les nuisances sous toutes leurs formes, notamment aériennes, et l’urbanisme.
 

Bonne lecture

Dernière mise à jour le 24 mai 2020


L’actualité de la fédération

La ZAC des Belles Vues devant la Cour administrative d’appel !

Essonne Nature Environnement et Orge Hurepoix Environnement font appel de la décision du tribunal administratif de Versailles du 13 mars dernier, rejetant le recours qu’elles avaient formé à l’encontre de la DUP du projet d’aménagement de la ZAC des Belles Vues sur les communes d’Arpajon et d’Ollainville. Éloigné des gares desservant le RER C, destructeur de 56 hectares de terres agricoles en vue de la construction de 1 000 logements et d’une zone d’activités, ce projet n’est plus adapté aux conditions de vie en 2ᵉ couronne de la région Île-de-France. La crise sanitaire que nous traversons justifie encore davantage le rejet d’une opération immobilière qui aggravera, de façon durable, les conditions de vie des habitants actuels et futurs : accroissement de la pollution, augmentation du bruit générés par la densification supplémentaire de la N20. Cet axe routier est saturé presque en permanence. De plus, le projet de transports en commun en site propre (TCSP), prévu depuis de nombreuses années, a été abandonné en 2019 par Île-de-France Mobilités.

Transports inadaptés, pollution aggravée, nuisances sonores amplifiées, la santé des citoyens est en jeu ! Ce sont les motifs qui nous ont conduit à faire appel dans ce dossier emblématique des erreurs à ne plus commettre en termes d’aménagement urbain.

Le président

Jean-Pierre Moulin


Une crise sanitaire sans précédent!

Nous vivons une crise sanitaire sans précédent, avec un confinement qui concerne plus de la moitié de la population planétaire. Du jamais vu dans notre histoire. Avec une mortalité importante mais contenue, grâce aux dévouements de nos équipes soignantes.

Cette pandémie met inopinément en évidence de nombreux dysfonctionnements souvent dénoncés par les associations de défense de l’environnement : absence d’aménagement du territoire national, fracture entre les métropoles urbaines et les villages ruraux, disparition d’espaces agricoles, forestiers, naturels, au profit de projets immobiliers toujours plus vastes, transports inadaptés et, pour la région Ile-de-France, une trop forte densification au détriment de plusieurs régions en perte de vitalité et même de visibilité.

Durant le confinement, Essonne Nature Environnement continue à travailler sur les dossiers sensibles comme sur les projets en cours pour l’année 2020, notamment, l’étude sur l’emploi autour de l’aéroport d’Orly dont les premiers résultats viennent de nous être communiqués et qui feront l’objet d’une communication prochaine de notre part. A cet égard, notons que les conditions de vie pour les riverains de l’aéroport sont redevenues normales depuis la fermeture de la plate-forme aéroportuaire le 31 mars. La question dorénavant est de savoir quelles seront les conséquences de la crise économique liée à la pandémie sur la reprise du trafic aérien ?

L’ouvrage « L’Essonne et l’eau » comme le projet sur la protection des villages du sud Essonne sont aussi au cœur de nos préoccupations. Tous ces sujets seront présentés lors de notre assemblée générale dont la date n’est pas encore arrêtée à ce jour, compte tenu de la situation sanitaire non encore contrôlée.

Essonne Nature Environnement reste à vos cotés en attendant le déconfinement que nous souhaitons de tous nos vœux.

Le président

Jean-Pierre Moulin


Citoyens de terre contre État de fer : un livre citoyen engagé

Un groupe de citoyens du plateau de Saclay a publié le livre « Citoyens de terre contre État de fer », sous-titré « Paris-Saclay, un désastre humain, environnemental et démocratique ».

Ce livre dévoile l’envers du décor du projet pharaonique Paris-Saclay, la would-be « Silicon Valley à la française », dont il analyse chacun des errements.

Se croyant omniscients, les services de l’État, appuyés par la plupart des élus locaux, n’ont eu cure des mises en garde et propositions constructives que leur ont adressées les citoyens et les milieux associatifs. Ainsi, leur mégaprojet de cluster-cité a grossièrement sous-estimé les difficultés de desserte du site ; ils ont posé le postulat qu’une ligne de métro permettrait de les résoudre toutes et s’arc-boutent dans cette approche simpliste (mais très onéreuse) au lieu d’étudier des solutions alternatives plus pertinentes. Par voie de conséquence, les chances de réussite du projet, déjà hypothétiques dès le départ car tributaires d’une vision dépassée, sont désormais extrêmement faibles.

Même tard, un changement de cap s’impose !

Voici les têtes de chapitre du livre :

1. Derrière le Grand Paris, une opération d’urbanisation majeure sur le plateau de Saclay
2. Un pôle scientifique et technologique sur le plateau de Saclay, construire toujours plus
3. Le « cluster » Paris-Saclay, un projet du passé
4. Un désastre écologique pour le territoire
5. Un métro sur le plateau, aberration environnementale aujourd’hui comme demain
6. Intentions masquées, concertation absente, la démocratie bafouée
7. Conclusion

Harm Smit, Collectif Oin Saclay

A lire, à consulter….

Environnement :

Territoires / Urbanisme :

Transports :